POURQUOI FAUT-IL DONNER ?

Alors certains pourraient croire que donner se cantonne à cela.

Mais il semble qu’une petite mise en lumière sur la notion de « donner » est nécessaire.

Donner aux autres ? Donner de soi ? Donner pour soi ?

Hervé Zibi, membre de l’association Pharmadom qui monte des projets de développement sociaux et médicaux, définit la notion de donner avec cette phrase tout simplement magique : « Donner, c’est lorsque cela te coûte. Sinon ce n’est pas vraiment donner. Donner c’est donner une part de soi. »

hand-1549224_1920

Aux Etats-Unis, un jeune a tenté une expérience inédite auprès d’un sdf. Alors que ce dernier s’est endormi sur un banc, le jeune homme profite de cet instant pour lui glisser des billets de quelques centaines de dollars dans ses affaires. Quelques instants plus tard… le sans-abri découvre avec surprise l’argent volontairement déposé et tout heureux part refaire son stock d’habits. A son retour sur le banc et les mains remplis de sacs de shopping, le même jeune homme s’assoit à côté de lui simulant une conversation au téléphone. Le sans-abri entend sa conversation où le jeune homme exprime son désespoir… Il a besoin d’argent mais n’en a pas… Découvrez alors ce que le sans-abri décide de faire : don de soi.

C’est peut-être en prenant l’exemple sur les personnes qui n’ont rien et qui donne que nous touchons alors la vraie signification du don à l’état pur. Ou du moins s’en aspirer du mieux que l’on peut au cœur de notre quotidien.

Et vous savez quoi ? Pas besoin de faire une expérience inédite pour retrouver ce type d’exemple au centre de notre vie. Car chacun d’entre nous est confronté sous de nombreuses autres formes à ce dilemme.

Mise en scène 1 : Prenons une personne lambda qui gagne le smic chaque mois et qui a à peine de quoi s’offrir une petite sortie au restaurant ou au cinéma, que déjà il doit se serrer la ceinture. Un billet de 5euros traine dans sa poche depuis ce matin. Cela tombe bien, il rêve de faire un petit détour au Starbucks du coin après le travail et commander un grand chocolat chaud et un pain perdu au sirop d’érable pour braver le froid de la saison. L’heure du départ du travail a enfin sonné. Bonnet, manteau et écharpe ajustés, il se dirige à la hâte vers son petit plaisir de luxe de la journée, à tel point que son ventre se met déjà à gargouiller.

homeless-212591_1920

Alors qu’il est sur le point de passer le pas de la porte, il aperçoit un jeune sdf en train de s’emmitoufler tant bien que mal pour se réchauffer. Son cœur tiraille alors entre son désir personnel et le plaisir qu’il pourrait procurer au jeune sdf. La main dans la poche ses 5 euros valent alors un véritable sacrifice de soi. En s’arrachant à son désir personnel, il rentre alors dans le Starbucks, commande ce dont il avait tant rêvé et sans l’ombre d’une hésitation l’offre au jeune sans-abri.

Ok. On a compris l’idée. Mais de quelle manière peut-on donner, c’est-à-dire apporter véritablement quelque chose qui permet à l’autre de se réchauffer le cœur, d’avoir bénéficié d’un « cadeau », de vous dire un « merci » sincère ? Et pour celui qui donne… Reçoit-il en retour ?

Déjà, pour ceux et celles qui ont du mal à donner, nous avons de quoi vous rapatrier du côté des donneurs avec cette petite capsule énergétique musicale en cliquant juste ici. Cela fait nous pouvons rentrer dans le vif du sujet…

Pour vous mettre sur les rails nous vous avons dressé une petite liste de choix qui va vous DONNER envie de donner à profusion dans votre quotidien :

  • Donner de son temps pour le remplir de sens : Combien de fois, au lieu de rester dans votre lit toute la journée à regarder des épisodes de séries américaines, vous n’auriez pas pu finalement aller passer du temps avec votre mamie qui se trouve seule chez elle. Et lorsque l’on décide de prendre cette belle initiative, c’est bien souvent un visage qui s’illumine entièrement pour vous accueillir.

age-2814935_1920

Et à ce moment-là, donner de votre temps prend une tout autre dimension. Car donner de l’intention à l’autre, c’est le faire exister de nouveau. « Oui quelqu’un s’est déplacé pour me voir moi ».

Autre exemple ? Vous préparez depuis un mois l’anniversaire surprise de votre chéri. Chaque moment de libre est dédié à chaque petits détails d’organisation pour que le grand jour soit tout simplement parfait. Les invités, la playlist, la décoration, le cadeau et le petit mot, le buffet etc. Et à coup sûr… Ce qui touche avant toute chose votre chéri ce ne sont pas les invités, le buffet et les cadeaux… c’est tout le temps et l’énergie que vous avez consacrés pour lui dont il se souviendra avant tout. Car oui. Donner de soi et de son temps c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à l’autre.

Donner de son temps c’est aussi ces situations où vous aviez prévu un super plan dans votre emploi du temps et qu’au moment de partir votre meilleure amie vous appelle en larmes. D’un côté il y a le concert de votre artiste préféré qui vous attends mais d’un autre côté un être cher a besoin de vous avoir à ses côtés. Et cela aussi, c’est donner de son temps à l’état pur.

Nous pourrions trouver encore une ribambelle d’exemples de ce type que nous rencontrons au quotidien… mais nous vous laissons le plaisir de les détecter tout seuls et de les transcender comme il se doit lorsqu’ils se reproduiront dans votre présent !

time-2798567_1920

La dernière petite mise en lumière sur la décision de donner de son temps, c’est que donner de son temps pleinement c’est être présent à 100% à l’instant T. Que votre corps et votre esprit ne soient dédiés qu’à cet instant de don… Un peu comme si rien d’autre autour n’existait lors de cet échange.

  • Donner de sa bonne énergie permet d’influer positivement sur les autres : vous connaissez l’effet domino ? Et bien transmettre sa bonne humeur et ses bonnes énergies autour de soi est l’un des actes de don les plus efficaces de l’Univers.

dog-2607209_1920

En 2015, l’animateur Jérémy Angelier en a fait la magistrale démonstration en se confrontant à l’un des terrains de jeux les plus périlleux en la matière : le métro parisien. Pas facile facile de se mesurer à un public mondialement connu pour ses mines froides et grisâtres. Et bien vous savez quoi ? Une bonne musique pleine de « good vibes » avec un seul homme qui a de l’énergie à revendre suffit à nous prouver totalement le contraire !  Pour ceux qui sont d’humeur grincheuse aujourd’hui, nous vous certifions qu’après le visionnage de cette vidéo vous allez radicalement changer de curseur. Pour voir cela de vos propres yeux, c’est juste ici.

– Donner un conseil, un savoir, une émotion permet de révéler notre authenticité : Dans son livre De toutes les paroisses, Anne Barratin démontre également que donner va bien plus loin que le don matériel : « Ne donne pas seulement de ton argent, c’est sec, donne aussi de tes émotions, c’est le don supérieur. »

La transmission, quelques soit sa forme est aussi l’une des façons de donner qui se pratique au quotidien. Parfois il suffit d’une seule phrase pour changer la vie d’une personne ou l’aider à avancer, à lui redonner le sourire.

Donner de sa finesse, de son humour, de son expérience, de son intelligence, de son amour, de la consolation, de son imagination à l’autre c’est lui transmettre une partie de soi. Car c’est sortie de notre bouche, de notre pensée et de celle de personne d’autre.

Nous parlons ici d’authenticité mêlée à ce désir d’apporter quelque chose de constructif et d’enrichissant à l’autre. Etre authentique avec l’autre c’est le toucher réellement car notre don vient tout droit de notre cœur et de la personne que l’on est vraiment, sans bling bling ni faux-semblant. Il se passe alors un joli phénomène où tout ce qui vient du cœur rentre dans le cœur de l’autre.

Lorsque l’on donne ainsi, nous nous sentons bien plus exister et cela augmente notre confiance et estime de soi instantanément. Pourquoi ? Car le don de soi pure nous donne ce sentiment d’être utile à l’instant T, de laisser une emprunte dans ce monde.

Si nous prenons l’exemple de notre vécu. Nous sommes souvent amenés à rencontrer des personnes qui se trouvent dans la même situation dans laquelle nous étions à l’époque et fort de notre expérience, nous lui donnons les enseignements que nous avons retenus pour lui éviter de faire telle ou telle erreur. Ce bagage est un véritable cadeau pour celui qui le reçoit.

man-2798968_1920

– Donner rendrait notre cerveau « heureux »

Qui dit donner dit générosité. Et la petite découverte qui va suivre va surement être un argument supplémentaire pour doubler vos gestes de dons.

D’après une étude publiée en juillet 2017 dans la revue Nature Communications menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Zürich, donner réveillerait dans notre cerveau des zones qui stimulent notre sensation du bonheur.

Une cinquantaine de personnes ont participé à l’expérience et auquel ont distribua 23 euros par semaine durant un mois entier. Un premier groupe eu pour consigne de dépenser cet argent pour leur propre plaisir alors que le second groupe eu pour consigne de le dépenser au profit d’autres personnes ou causes que pour leur propre intérêt.  En effet, leur activité cérébrale montra une intensité plus forte dans les parties du cerveau liée à la sensation de bonheur et de bien-être.

A cet simple consigne, il a été observé par IRM que le seconde groupe enregistrait un « niveau subjectif de bonheur » supérieur au premier groupe.

– Donner à des bienfaits sur votre santé

Lorsque l’on décide de faire du bénévolat, le gain ne semble pas être seulement que pour les personnes visitées ou accompagnées mais également pour les bénévoles eux-mêmes !

Dans le parisien.fr a été publié un article concernant une étude américaine parue dans la revue Psychology and Aging qui mettait en corrélation étroite l’effet bénéfique du bénévolat sur l’hypertension. En effet, d’après cette étude menée auprès de 1 100 adultes de 51 à 91 ans, ceux et celles qui pratiquent du bénévolat pour une moyenne de 200 heures par an, ont « 40% de chance en moins de souffrir d’hypertension, quatre ans plus tard ».

remi-walle-86579

Pour Rodlescia Sneed, directrice de l’étude de l’Université Carnegie Mellon va même plus loin dans ses conclusions :  “Ici, nous voulions déterminer si un facteur positif comme le bénévolat pouvait en fait réduire les risques de maladie. Et ces résultats donnent aux adultes d’âge mûr un exemple de ce qu’ils peuvent faire pour rester en bonne santé et vieillir en forme”.

Ainsi chers lecteurs, si vous connaissez des personnes qui ont du temps libre à commencer par vous-même vous avez à présent entre vos mains un nouveau bon plan pour renforcer votre santé sur le long terme !

Pour vous donner un coup de main, nous avons dégotté sur la toile une petite pépite d’or pour faire du bénévolat en toute simplicité. L’astuce ? Le top 10 des applications mobiles dédiées à 100%au bénévolat. Des volontaires ? OUI.

La liste des arguments qui devrait nous pousser à donner au quotidien est terminée ?

Non pas vraiment. En fait, nous sommes en passe de réaliser que les bienfaits de l’action de donner sont quasiment infinis car tout simplement impossible à quantifier…

La prochaine fois que vous donnez, observez bien les sensations que cela vous procure. Puisqu’on prendre les paris, nous vous promettons un super massage pour celui qui ne ressent pas… :

Qu’il est pleinement acteur de sa vie, qu’il se reconnecte aux choses essentielles, qu’il se sent « riche » et que sa journée qui était partie pour être une journée ordinaire est devenue en un claquement de doigts tout simplement extraordinaire !

Et là… dans votre tête, ça fait… ça :

nicolas-tissot-335096