Comment utiliser la voix, notre boîte à outils secrète?

Nous oublions un peu trop souvent que les meilleurs instruments pour composer dans notre vie ne s’achètent pas et ne se trouvent pas dans tels ou tels magasins spécialisés. Ils ne se trouvent pas non plus entre les mains de telles ou telles personnes qui peuvent certes nous aider à nous accomplir et à nous faire progresser mais faisant uniquement office de maillon dans toute notre géante construction personnelle. Les outils les plus précieux se trouvent en nous et nulle part ailleurs. Ils sont là entre nos mains et pourtant nous les délaissons avant même de les avoir véritablement essayés, testés, perfectionnés.

mervyn-chan-262968-unsplash
C’est par manque de conscience des trésors que le corps et l’esprit humain cachent que la grande majorité d’entre nous utilisent qu’une part infime (pour ne pas dire ridicule) de tout ce qu’ils peuvent nous apporter au cœur de notre quotidien, de l’impact incommensurable qu’ils peuvent délivrer dans chaque recoin de l’existence dans lequel nous nous trouvons.
Notre appareil respiratoire, notre cerveau, notre capacité d’écoute, notre capacité à voir ect… Si nous les accordions tous l’un à l’autre chaque jour et à force d’entraînement et de persévérance, nous réaliserons que nous n’avons pas besoin de plus pour bouleverser notre monde.

Et aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur l’un des outils les plus extraordinaires donné à l’homme : sa voix.
Notre voix est l’instrument le plus utilisé par l’être humain. C’est un jouet que l’on expérimente en long et en large à chaque instant de nos journées et quelque soit l’endroit où l’on se trouve.
Notre voix est une emprunte auditive aussi unique que notre ADN. C’est une sorte de carte d’identité qui nous permet de voyager entre les êtres, entre les sentiments qui nous traversent incessamment, entre les évènements que nous vivons… Dans la voix est condensée d’une certaine manière toute notre identité intérieure, avec une infinité de sons, de nuances et de variations qui sont reliés à l’être pleins de mystères que nous incarnons.
Dans un monde où le mode de communication vire de plus en plus dans le textuel avec l’avènement des nouvelles technologies (portable, ordinateur etc.…), l’homme utilise de moins en moins sa voix. Dans un monde où l’on nous apprend bien plus à écouter qu’à parler, la voix a de plus en plus tendance a être marginalisée alors qu’elle a toutes les raisons d’être placée au-devant de la scène.
Alors cette voix… Cette fabuleuse boîte à outils qui ne demande qu’a être essayée dans les règles de l’art, à sortir de nous de la plus belle des manières, mérite bien tout un article dédiée à la façon dont on peut y parvenir !

EXPLOITER AU MAXIMUM SA MACHINE VOCALE : MODE D’EMPLOI

Julian Treasure est un expert anglais totalement spécialisé dans notre machine vocale et nous donne de superbes astuces et mises en relief pour la faire fonctionner à sa capacité maximale.
Lors d’une conférence TED, plateforme mondiale qui fait intervenir des centaines de spécialistes de tous les domaines, Julian Treasure pose une question clé : Comment pourrions-nous utiliser notre voix pour changer le monde ?

nasa-43563-unsplash
Oui oui vous avez bien lu ! Sans aucune hésitation, Julian Treasure donne le « la » à la puissance que la voix peut apporter si on l’utilise comme il se doit et explique que nous passons malheureusement énormément de temps et d’énergie à l’utiliser aux services de 7 péchés capitaux : le commérage, le jugement, la négativité, la plainte, l’exagération et le dogmatisme.
Et comme vous l’avez bien deviné… ce n’est pas en utilisant la voix ainsi, que nous parviendrons à changer le monde !

LA FORMULE MAGIQUE POUR TRANSFORMER NOTRE VOIX EN OUTIL PUISSANT : GRACE AU « HAIL »
Pour que notre voix puisse être entendue et avoir un impact réel sur nos interlocuteurs, elle doit être fidèle à quatre caractéristiques incontournables et que l’on doit travailler tout le long de notre vie….
HAIL est un acronyme en anglais que nous traduisons en toute simplicité en français pour les rébarbatifs aux langues étrangères !

H comme honnêteté : dans le sens de se trouver de plein pied dans sa « propre vérité » et non dans le sens d’être honnête quelque soit les circonstances. Diriez-vous à une mariée qu’elle n’est pas belle le jour de son mariage ? Être transparent avec soi et marcher dans les pas de notre intuition. L’honnêteté est primordiale pour devenir un interlocuteur de poids et faire de sa voix une arme redoutable.

A comme authenticité : c’est-à-dire s’exprimer dans toute sa singularité. Dire que chacun d’entre nous est unique n’est pas qu’une simple expression pour nous faire plaisir, c’est une réalité ! L’authenticité permet à l’autre de l’être aussi. La communication dépourvue de faux-semblants peut alors démarrer car celui qui vous écoute sent à travers votre voix que vous êtes quelqu’un de “vrai”.

I comme intégrité : c’est-à-dire être ce que l’on dit pour que l’autre ressente à quel point c’est solide en vous et prenne avec grande considération ce que vous exprimez. La confiance qui résonne alors dans votre voix donne automatiquement aux gens avec lesquels vous parlez un rapport de confiance en retour.

L comme love ou amour : alors ne vous imaginez pas un dîner aux chandelles avec chacun de vos interlocuteurs. Nous parlons ici de bienveillance où vous souhaitez véritablement le bien des autres. Être alors dans l’écoute et non dans le jugement. Ainsi, c’est vers un rapport ouvert et pleine de découvertes qui vous attends avec chaque interlocuteur que vous croiserez.

ian-dooley-280945-unsplash
Bien que ce soit un simple acronyme, la méthode HAIL est pourtant un des plus grands challenges qui puissent être donné à l’homme mais ô combien passionnant à relever quand la concrétisation de tout ce travail de fond est de transformer votre voix au point de pouvoir… transformer tous ceux et ce que vous touchez autour de vous.

APRES LE FOND, FOCUS SUR LA FORME : LES TECHNIQUES POUR TRANSFORMER NOTRE VOIX
Si vous êtes mécanicien dans l’âme, vous n’aurez aucune difficulté à comprendre que la voix est en réalité une machine vocale, qui a un fonctionnement et un conduit précis et varie selon l’emploi que l’on en fait.
A moins de s’y intéresser ou par nécessité absolue comme une prochaine prise de parole en public, la bonne utilisation de notre voix est pourtant utile à chaque fois que l’on souhaite s’exprimer, à toutes les occasions.

Ainsi améliorer sa communication et son interaction avec les autres de manière exponentielle concerne absolument tout le monde.
Plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans notre machine vocale afin d’en avoir bien plus conscience et de savoir ainsi mieux jouer avec elle.
Dans la boîte à outils vocale nous retrouvons 6 éléments phares :

Le registre : nous avons tendance à localiser et à utiliser notre voix au niveau de la gorge. Pourtant, bien que les cordes vocales se trouvent à ce niveau-là, ce n’est pas ici que le point de départ de notre voix devrait se trouver pour atteindre son potentiel maximal en termes de « portée » mais au niveau du buste et de la poitrine. Il suffit simplement de se concentrer sur la partie du buste et notre voix se placera automatiquement à cet endroit-ci. Résultat ? Une voix plus puissante, plus forte, avec de nouvelles résonances et de nouvelles vibrations, qui nous donne soudainement une présence et un charisme avec bien plus de poids… sans avoir à s’égosiller et à abîmer nos pauvres cordes vocales pour se faire entendre. Essayez ! Vous ne pourrez plus vous en passer.

Le timbre : lorsqu’on parle du timbre de la voix cela ne concerne pas que les chanteurs qui passent devant les juges de The Voice. Notre timbre de voix est notre empreinte vocale comme peut l’être la couleur de nos yeux. Un timbre riche, doux et chaud est l’idéal. Mais si ce n’est pas votre cas, ce n’est pas bien grave puisque le timbre est avant tout sensible à l’intention que l’on met dans ce que l’on dit. Et pour travailler son timbre de voix, il n’y a pas meilleure initiative que de faire appel à un coach vocal qui vous fera travailler la respiration, la posture et tout autre détail permettant de donner encore plus de cachet à votre voix.

La prosodie : voici un terme un peu moins connu mais tout aussi important que les autres. La prosodie est la façon dont « chante » notre voix quand elle se déploie. C’est tout le sens que l’on met dans notre voix qui la fait chanter et la fait vivre. Bien loin de ces voix monocordes dénuées de toutes variations et intensifications. La voix chante lorsque l’on met du poids dans ce que l’on dit, alors toujours faites chanter votre voix afin que vos interlocuteurs puissent entendre votre mélodie.

La cadence : nous rentrons encore plus dans le détail avec l’art de souligner ce que l’on dit grâce au rythme que l’on met. La cadence est primordiale pour que ce que l’on exprime ait un impact efficace. Savoir ralentir radicalement quand nous avons un point qui a plus de poids que le reste puis terminer par un silence afin d’entériner en l’autre le message subtil que nous avons voulu lui transmettre. Car oui, le silence fait aussi partie de la maîtrise de sa voix et est un outil très très puissant qui est indispensable à notre envie d’exprimer.

Le ton : que l’on va prendre dans ce que l’on dit. Comme un peintre qui nuance son tableau de différentes couleurs, le ton de la voix doit être toujours bien choisis afin d’être dans la meilleure justesse possible. En effet, prendre un ton de colère lorsque l’on offre un cadeau transforme le cadeau en objet tout à fait indésirable n’est-ce pas ? Jouer avec le ton est un art qui doit absolument être travaillé.

Le volume : et oui. Gérer le volume de sa voix pour communiquer et que l’interlocuteur soit capté par ce que vous dites est également un élément de grande importance. Bien souvent, là où tout le monde crie, parler à voix basse est bien plus efficace. Prenez tous les paramètres du contexte dans laquelle vous vous trouvez au moment de prendre la parole, imprégnez-vous toujours l’atmosphère qui vous entoure et comme un guitariste qui réaccorde son instrument, faites-en de même avec le volume de votre voix.

kelly-sikkema-287520-unsplash

UNE MINI SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT AVANT DE SE LANCER
Comme toute machine qui se respecte, l’étape du préchauffage est primordiale pour que tout puisse marcher comme sur des roulettes.
Réchauffez votre voix est donc l’étape incontournable lorsque l’on s’apprête en particulier à parler devant un public.
Comment ?
Grâce à 6 petits exercices aussi simples que bonjour… Prêt?
Exercice n°1: Pour activer une bonne circulation de l’air dans tout votre corps et ouvrir la cage thoracique.
Levez les bras en inspirant profondément. Puis baissez les en expirant profondément et ceci en continue à trois au quatre reprises d’affilée.

fabian-moller-401625-unsplash
Exercice n°2: Pour donner un coup de pep’s à votre lèvres et bien vous réveillez
Prononcez avec insistance les sons suivants: “ba ba ba ba ba ba ba ba …”, puis “brrr brrr brrr brrr”.
Exercice n°3: Pour la partie linguale
Prononcez avec insistance les sons suivants: “La la la la la la la la la la…3, puis “rrrrrr rrrrrrr rrrrrr”.
Exercice n°4: Imitation du sons de la sirène
Prononcez avec insistance les sons suivants: “ouuuuui oooooouuuiiiiiiii ooooooouiiiiiii” en continue et plusieurs fois.
Pour terminer, revenons à cette surprenante question posée en début d’article:

Comment pourrions-nous utiliser notre voix pour changer le monde ?
Imaginez combien le monde dans lequel nous partageons ensemble serait remplit d’un son bien plus beau que celui que l’on connaît. Si chacun d’entre nous appliquait de son mieux les outils pour un véritable déploiement de notre voix, combien les échanges entre les hommes seraient plus riches, plus bienveillants, plus humains tout simplement. Combien l’écoute entre les hommes seraient une véritable écoute, dans la constante découverte de l’autre et du message intérieur qu’il souhaite nous délivrer. En somme, dans une compréhension entre les êtres qui manque cruellement dans l’ère où nous vivons.
Comment finalement, par le simple fait de sculpter sa voix consciemment changerait tout simplement la face du monde.
A vous le micro!